top of page

2021 et si j'écrivais mon premier roman ?

Coucou les inspiré(e)s,


Alors nous voilà (enfin) en 2021. C'est le moment de faire des projets ou de reprendre des projets qu'on avait laissé de côté. Et pourquoi ne pas écrire un (premier) roman ?



Introduction


J'ai commencé début d'année, le projet Bradbury, pour moi, cela implique d'écrire 1 article dans ce Blog toutes les semaines.


Le projet Bradbury a été lancé par l'écrivain français Neil Jomunsi en 2013, il est basé sur une des citations de l'écrivain de science-fiction Ray Bradbury prononcée lors d'une conférence en 2001 :

"Ecrire un roman, c'est compliqué : vous pouvez passer une année, peut-être plus, sur quelque chose qui, en fin de compte, sera raté. Ecrivez des histoires courtes. Une par semaine. Il n'y a que comme ça que vous apprendrez votre métier d'écrivain. Au bout d'un an, vous serez alors heureux d'avoir vraiment accompli quelque chose. Vous aurez entre les mains 52 nouvelles. Et je vous mets au défi d'en écrire 52 mauvaises : c'est impossible."


Au départ, je pensais également écrire 52 nouvelles mais avec le Challenge et mes projets de romans, cela faisait beaucoup et donc, j'ai décidé d'écrire un article sur mon Blog par semaine. Je pense que cet exercice va me permettre d'avoir un rythme de travail et bien sûr d'améliorer mes capacités de rédaction.


Voici quelques conseils tirés de ma propre expérience qui je l'espère vous aideront à avancer dans votre/vos projet(s) d'écriture.

1. Un livre, oui mais pourquoi et pour qui ?


Je vous renvoie à l'article que j'avais écrit sur la motivation à écrire :


Certains disent que c'est pour laisser une "trace" de leur passage sur terre, tandis que d'autres, ont un message à laisser à la postérité.

C'est parfois une manière de coucher sur le papier ses émotions, ses non-dits, ses conflits intérieurs. C'est très pratique aussi de faire vivre à des personnages des aventures qu'on aurait voulu vivre soi-même. De plus en plus d'auteur(e)s veulent écrire des livres qui font du bien pour lutter contre la morosité ambiante. Ca peut être une mode ou quelque chose qu'on a mis sur sa liste de choses à faire avant la fin. Et puis parfois, il n'y a pas de raison particulière et c'est très bien ainsi. C'est juste en envie, un besoin, un projet qu'on veut réaliser.


Pour ma part, j'écris ce que je voudrais lire. Oui ça peut paraître étrange mais comme j'ai du mal à trouver un livre qui me convient complètement et bien je me suis dit que je pouvais l'écrire moi-même.


Pour ce qui est du "pour qui", cela peut être une démarche intimiste qui ne sera lue que par des proches ou une envie de partager ses écrits avec un maximum de personnes. Parfois on aura envie de destiner son livre à un public particulier et parfois on voudra qu'il plaise au plus grand nombre.


Pour ma part, j'aimerais écrire d'une part pour de jeunes adultes (romans de science-fiction) et d'autre part pour tout public (romans qui font du bien).


Par contre, une mauvaise raison serait de vouloir se faire de l'argent rapidement ou d'avoir du succès à l'échelle mondiale en quelques mois. Il faut être réaliste, il y a beaucoup de candidats mais très peu d'élus. Et même les "Best Seller" comme on les appelle ont souvent "ramés" quelques temps avant d'émerger.


Alors peut-on gagner sa vie en écrivant ?


Oui bien sûr, c'est possible mais moyennant beaucoup de travail et des efforts continus dans le temps. Il vaut mieux se donner une période d'essai où on a une autre source de revenu avant de s'y consacrer complètement quand on a acquis sa vitesse de croisière.


2. Viser la lune mais ne pas avoir peur de tomber dans les étoiles.


Avant de commencer, faites preuve de réalisme sinon vous allez rapidement vous décourager. Renseignez-vous sur les frais possibles et nécessaires. Cherchez peut-être dans un premier temps une solution moins onéreuse comme l'autopublication. Renseignez-vous autour de vous pour bénéficier de l'expérience des autres. Et si vous faites appel à des professionnels, essayez de vous les faire conseiller. Ecrire un livre peut prendre plusieurs années et sa diffusion encore quelques mois de plus, donc patience.

3. Sherlock Holmes sort de ce corps !


Une fois que vous avez déterminé votre thème, votre message, le résumé de votre histoire, décidez de l'époque ou des époques, imaginez les lieux et surtout établissez une ligne de temps !

Je ferai un autre article sur les outils possibles pour travailler sur ces différentes thématiques.


Se documenter c'est super important car cela permet d'éviter les incohérences. Si vous parlez d'un métier que vous ne connaissez pas, n'hésitez pas à interroger quelqu'un qui exerce ce métier.

Pour les lieux, Google Earth est ton ami. Il existe aussi pas mal de visites virtuelles d'endroits connus.

Essayez que vos descriptions soient les plus réalistes possibles.

Si vous décrivez des actions, essayez de réaliser l'action vous-même pour voir toutes les étapes.


4. Que votre projet de livre(s) devienne votre (pré)occupation n°1


Bon, il ne faut pas que cela devienne une obsession. Mais tout ce qui se passe autour de vous peut nourrir la qualité de vos écrits. Prenez des notes dès que vous avez des idées même chose si vous apprenez quelque chose qui pourrait enrichir votre personnage. Travaillez les dialogues, les descriptions, les identités, les émotions de vos personnages, ...

Si vous le désirez, j'ai une fiche personnage très complète qui permet de voir tous les aspects de ceux ci. Vous pouvez l'avoir en version Word sur simple demande par mail : naomititov@gmail.com . C'est gratuit !


5. Construisez votre "marque"


On en parle peut être pas assez mais si vous voulez diffuser votre œuvre à un large public, vous devrez forcément passer par les réseaux sociaux. Ce n'est pas au moment où vous sortirez votre livre qu'il faudra s'occuper de ce volet mais bien avant car cela prend un certain temps pour se créer une communauté.

De plus en plus d'auteur(e)s se construisent une "marque", le "branding" en anglais. Le principe est d'avoir une présence sur les réseaux sociaux pour expliquer son processus d'écriture, jusqu'à la sortie du livre. J'ai aussi vu des personnes qui ne sortaient jamais de livre mais étaient passées championnes dans l'explication des différentes étapes. Pourquoi pas ? Bien sûr cela reste une décision personnelle et il est possible d'engager quelqu'un qui le fera pour vous, mais cela reste un coût important.

Posez-vous la question en tant qu'auteur(e) de savoir si vous aurez un fil rouge dans vos romans, un style dominant, un genre...ou si vous préférez écrire au petit bonheur la chance sans trop vous en préoccuper. Ce qui peut fonctionner aussi dans certains cas. Je pense que je ferai un article plus détaillé sur les étapes du "branding".


6. Ca y est mon manuscrit est prêt enfin presque...


Avant de vous ruer chez un éditeur ou en 4 clics de diffuser votre œuvre en autoédition, faites relire votre manuscrit par un(e) bêta-lecteur(trice), par un(e) correcteur(trice), ...

Pour ce qui est du rôle de la bêta-lectrice, je vous renvoie à l'article que j'ai écris sur le sujet : Objectif 2021 : Développer mon activité de bêta-lectrice.

Quand à la personne qui corrige, elle vérifiera l'orthographe et la grammaire.

Cette étape est indispensable pour fournir un travail de qualité dès la première édition. De plus, si votre manuscrit contient des erreurs, il est évident qu'il ne sera pas retenu par une maison d'édition. Et si vous le publiez avec des erreurs en autoédition, vous n'aurez pas beaucoup de succès.


7. Un manuscrit mais pas que...


Vous devrez encore choisir un titre, peut-être un prologue et un épilogue. Il faudra prévoir une couverture accrocheuse, éventuellement une table des matières, un lexique, une bibliographie. Mais encore un bon résumé qui donne envie au lecteur d'en savoir plus sans trop en révéler. C'est ce résumé qui va attirer l'attention des éditeurs alors il ne faut pas laisser sa préparation au hasard.


8. Trouver des critiques


Ce n'est pas une démarche facile mais il est important de faire lire votre manuscrit par des personnes lambda qui idéalement n'ont pas un attachement émotionnel trop important avec vous. Vos proches par exemple, auront du mal à vous critiquer de manière constructive. Si vous vous êtes construit une petite communauté littéraire, vous pourriez leur proposer la lecture du livre en avant première. Il faut aussi se préparer à recevoir ces fameuses critiques qu'on craint tant. Il faudra les croiser et décider des modifications.


9. Attention, la loi c'est la loi


Nous sommes dans un pays (la Belgique) où nul n'est censé ignorer la loi et il y a des règlements très stricts sur le plagiat par exemple. Certaines citations sont protégées. Certains thèmes pourraient vous amener des soucis judiciaires, si les personnes ou les évènements que vous cités sont trop proches de la réalité.


Et puis il y a tout ce qui tourne autour de l'édition, des droits d'auteur que ce soit via une maison d'édition ou via l'auto publication.

Ne laissez rien au hasard !


10. Attirez les projecteurs


Pour se faire remarquer par une maison d'édition ou des lecteurs potentiels, il est de bon ton d'avoir une présence dans les endroits où ces personnes sont. Pourquoi ne pas écrire une nouvelle pour une revue, participer à un concours, commenter dans des forums, ... Et aussi entretenez votre image virtuelle, apparaissez dans les moteurs de recherches, mettez des extraits de votre livre sur vos canaux de diffusion,...


11 . Et pourquoi pas une chaîne YouTube ?


Dans le cadre de votre "branding", vous pourriez créer une chaîne YouTube. Vous pourriez y expliquer votre démarche, faire des vidéos sur certaines thèmes abordés dans votre livre et qui sait faire une conférence-débat sur un thème que vous maîtrisez pour vous faire connaître. Vous pourriez aussi faire des ateliers d'écriture pour créer une émulation et vous motiver à écrire en groupe. Voici la mienne : Naomi Titov

12. Editeurs me voilà !


Quand vous aurez tout terminé, vous pourrez commencer le dur labeur de contacter les maison d'édition. Faites une liste des maisons qui publient des contenus se rapprochant du thème de votre livre. Faites un dossier complet comprenant le résumé, votre biographie, des extraits, ... Soyez patient, ils ne sont pas vraiment pressés de vous répondre en général et c'est normal, cela prend du temps de lire, de juger, d'apprécier et de recontacter.


13. Et si je le faisais moi-même


De plus en plus d'auteur(e)s fonctionnent en autoédition surtout pour leurs premières œuvres. Pourquoi pas ? Le processus est assez simple mais la concurrence est rude et il faut de l'énergie pour se faire remarquer. L'autoédition permet également de facilement faire paraître des ebooks, voire de mettre ses livres en prêt. Ce n'est pas quelque chose de difficile en soi et si on a bien préparé son coup pour avoir un produit qualitatif, on peut générer un nombre appréciable de ventes et qui sait, se faire remarquer par une maison d'édition.


Voilà, j'espère que cela vous aura aidé. Si vous avez besoin d'aide à une étape du processus, je serais heureuse de vous aider. Vous trouverez mes différents services ICI. N'hésitez pas à indiquer vos remarques et à poser vos questions en commentaire.

Peut-être avez-vous déjà tenté l'expérience, dans ce cas n'hésitez pas à partager votre expérience.


Encore une très bonne année 2021 et surtout beaucoup de succès que vous écriviez de manière professionnelle ou juste pour le plaisir.


Bonne soirée


Naomi









Posts récents

Voir tout

Comments


Post: Blog2_Post
bottom of page