top of page

Quels temps pour nos récits !

Coucou les inspiré(e)s,


J'avais demandé sur ma page Facebook Naomi Titov quel sujet pouvait vous intéresser et Christian a proposé de parler des temps à utiliser dans les récits.


C'est un très bon sujet. J'ai essayé ici de vous en résumé les points importants.


En général, les écrivain(e)s utilisent les temps suivants :

L'Imparfait, le passé simple, le plus-que-parfait :


L'Imparfait est un temps du passé qui présente l'action passée en train de se réaliser.


On utilise généralement l'imparfait pour :

  • décrire une toile de fond dans le passé.

  • présenter des événements qui se répètent dans le passé (imparfait d'habitude).

Le Passé simple est un temps du passé. Il présente l'action comme achevée.


et enfin,


Le Plus-que-parfait exprime l'antériorité par rapport à l'imparfait.


Il y a aussi le récit au Présent, lorsque les faits et les évènements se déroulent au moment où le narrateur les raconte. On utilise le présent de l'indicatif.


Parfois dans certains récits historiques, pour les garder plus vivants, on peut aussi utiliser le Présent pour parler d'un événement passé. On appelle cela "le Présent de narration" ou "le Présent historique". On peut l'accompagner du Futur et du Passé composé.

Par exemple : "Les attentats du 11 septembre 2001 sont quatre attentats-suicides islamistes perpétrés le même jour aux États-Unis et provoquant la mort de 2 977 personnes, dans le centre de Manhattan à New York, à Arlington et à Shanksville en Pennsylvanie, en moins de deux heures, entre 8h14 et 10h3."

Voyons cela de plus près :


Pour raconter des faits passés, le narrateur peut donc utiliser le Passé composé et l'Imparfait.


Le Passé composé exprime une action dans le passé qui est terminée. Le Passé composé remplace la plupart du temps le Passé simple dans le langage oral.


Par exemple : Hier, Naomi a écrit un article.

(action unique - conséquence : l'article est maintenant écrit)


L'Imparfait peut être utilisé pour différentes raisons :

  • Parler d'une action qui a duré un certain temps

  • Décrire un paysage, une situation

  • Décrire une situation, un événement qui a l'habitude de se produire

C'est le temps de la description, de la durée indéterminée, de la répétition. Il présente le décor ou les portraits des personnages. C'est un peu l'arrière plan du récit.

Il est souvent difficile de faire la différence entre l'emploi de l'Imparfait et du Passé composé, surtout si on met les deux formes dans un récit au passé.

Quand à l'emploi du Passé simple, il est réservé à la langué écrite. Il souligne le fait que l'action est terminée. Cette action est passée, unique et ponctuelle, ou bien elle est venue interrompre une action ou une situation en cours.


Le Passé simple est utilisé pour écrire :

  • Une action unique

  • Une action avec un début et une fin précise

  • Une succession d'événements

Le Passé simple sert à désigner les actions des personnages, ce qui permet à l'histoire d'évoluer.

Petite astuce pour ne pas confondre le Passé simple et l'Imparfait

  • Rajoutez « pendant longtemps » à votre phrase et lisez dans votre tête ou à voix haute.

  • Remplacez ensuite « pendant longtemps » par « soudain » à cette même phrase. Lisez-la dans votre tête ou à haute voix.

Une fois que cela est fait, voyez ce qui sonne le mieux. Si votre phrase est plus jolie avec « pendant longtemps », vous devrez donc utiliser l’imparfait. Si à l’inverse, votre phrase est plus harmonieuse avec « soudain », il faut opter pour le passé simple.


Conclusion


L'utilisation à bon escient de la conjugaison dans la réalisation d'un récit reste une gageure surtout si comme moi, vous avez fait une partie de votre scolarité dans une autre langue qui au demeurant semble beaucoup plus facile au niveau des règles de conjugaison.


C'est aussi pour cela qu'il est toujours bon si vous écrivez un récit destiné au public à faire appel à un(e) correcteur/(trice) dont c'est le métier d'effectuer les corrections.


Restez cohérent aussi, je vois souvent en bêta lecture des changements brusques dans la conjugaison ou des formes erronées du Passé simple.


Je n'ai jamais trouvé mieux qu'un bon vieux Bescherelle pour avoir les bonnes règles et ma maman qui a été toute sa vie institutrice primaire qui était mon Bescherelle humain : Bescherelle Le coffret de la langue française: La conjugaison, L orthographe, La grammaire

Il existe aussi un outil informatique qui s'appelle Antidote :

Mais attention, ne jamais se fier à 100% à un correcteur orthographique, c'est mieux de comprendre la règle. Pour cela Antidote a un côté didactique puisqu'on peut avoir les explications des modifications proposées.


Enfin pour bien écrire sans fautes, il faut aussi beaucoup lire car de cette manière le cerveau photographie la bonne orthographe de groupe de mots et il s'en souvient lors de la reproduction. Enfin, j'ai une dernière pensée pour les dyslexiques (comme moi) et les personnes qui ont des troubles de l'apprentissage pour qui l'orthographe, la grammaire et la conjugaison en français reste un véritable parcours du combattant.


Et vous ? Vous vous en sortez comment ? Est-ce que vous faites appel à un(e) correcteur/trice pour vos récits ? Comment gérez-vous l'usage des temps dans vos récits ?


N'hésitez pas non plus comme Christian a me proposer des sujets d'article, je serai heureuse de les aborder sur mon Blog.


Et si vous avez besoin d'une bêta lectrice enthousiaste, c'est par ici


Bonne fin de journée

Naomi ;-)




40 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


Post: Blog2_Post
bottom of page