Ceci n'est pas une pipe... l'Art de la description

Coucou les inspiré.e.s,


Aujourd'hui, je voudrais vous parler des descriptions. Je ne sais pas vous, mais j'avoue que ce n'est pas vraiment mon fort. Souvent quand j'écris j'ai l'impression que les gens sont dans ma tête et que donc, tout ce qui est évident pour moi, l'est aussi pour eux. Grave erreur. Bien sûr il existe un style de littérature qui volontairement fait peu de description pour laisser complètement la place à l'imagination du lecteur (où par paresse de l'auteur ;-) Dans les romans policiers à l'inverse, il est nécessaire d'avoir des descriptions très précises car c'est dans ces descriptions que ce trouve souvent le détail qui permet de résoudre l'affaire. Dans les livres que j'ai lus, j'ai souvent adoré les longues descriptions de paysages de pays étrangers, gages d'un envol en imagination vers un pays lointain. J'aime aussi les descriptions de nouveaux Univers où les codes couleurs, les formes, ne sont plus les mêmes. Je n'ai jamais aucun soucis à imaginer une nouvelle espèce animale ou une nouvelle espèce d'humanoïde aussi farfelue soit elle.




J'essaie ici de vous donner quelques trucs et astuces pour réaliser de bonnes descriptions, issues de ma propre expérience ou de conseils que j'ai pu partager avec d'autres auteurs/autrices.

Côté référence dans le titre : je me réfère au tableau de Magritte "Ceci n'est pas une pipe" ou justement s'en était une. Pour dire que parfois, il peut naître des incompréhensions dans les descriptions. Parfois aussi ce sont les descriptions les plus courtes qui sont les meilleures.


Les points de vue

Alors en cas de description, il peut y avoir des points de vue différents pour la même scène. Le point de vue du narrateur (observateur), le point de vue du personnage principal ou pas, le point de vue d'autres intervenants (par exemple quand on recueille un témoignage dans un roman policier). Il va y avoir de grandes différences. Demandez à une fillette de 6 ans, un ado et à un inspecteur de police de vous décrire un paysage ou une situation et jamais vous n'aurez la même description. Alors, est-ce que la scène est différente ? Non Mais le référentiel de la personne qui fait la description, oui !

Pour moi, il y a deux voire trois types de caractéristiques de bonnes descriptions.

  • Les descriptions factuelles, quand on décrit exactement ce qu'on voit. Les références éventuelles se rattachent à des faits comme des dates, des évènements réels (dans l'histoire) ou historiques, ...

  • Les descriptions émotionnelles, quand on se réfère plus aux émotions, aux ressentis. Les références éventuelles se rattachent aux 5 sens ou à des éléments interprétables comme des souvenirs, des rêves, des pensées subjectives, des impressions, ...voire des croyances qui peuvent être complètement imaginées ou dérivées d'autres faits.

  • Le savant mélange entre les deux qui est en fait la meilleure alternative.


La description est ce qui donne corps aux lieux, aux personnages, aux sentiments, à l’élément abstrait. Sans elle, un récit ne serait qu’une succession de faits, froide et répétitive.” Laure Pécher définit ainsi le rôle de la description dans son livre Premier roman, mode d’emploi (Zoé, 2012).




L'intérêt d'une bonne description

C'est un peu comme une photographie. On partage ce qu'on voit (faits) mais aussi ce qu'on ressent (les 5 sens). On souffle au lecteur ce qu'il doit voir mentalement mais aussi ce qu'il doit ressentir. On a envie de fermer les yeux mais ce n'est pas très pratique pour continuer à lire. Certains auteurs vont jusqu'à reproduire certaines scènes de leur roman pour en vérifier l'exactitude. Stephen King insiste entre la différence entre les images (incontestables) et les idées de l'auteur (elles ne parlent pas au lecteur). Si je vous dis juste, cette pièce est accueillante, vous n'êtes pas obligé de me croire ou de ressentir quoique ce soit. Si en revanche, je vous signale en la décrivant ce qui la rend chaleureuse et que je vous décris quelques souvenir attachant, se sera plus facile pour vous de vous en convaincre.

Les descriptions de lieux

Dans un récit, les décors ont toujours une énorme influence sur le récit. J'écris de la science-fiction essentiellement et souvent dans mes récits, les environnements sont à cent lieues des environnements habituels. Ce sont de nouvelles planètes ou des villes dans un futur lointain. Du coup, je dois à chaque fois (re)planter le décor. Je m'imagine construisant un set pour un film et décrivant les éléments de ce nouveau décor.

L'idéal, c'est de décrire un lieu où on est déjà allé (en Science-fiction, c'est plus compliqué quoique j'ai été dans beaucoup de ces lieux en rêve). L'avantage à l'heure actuelle, c'est la possibilité en passant par Google Maps ou Google Earth par exemple de faire des visites virtuelles des rues de n'importe quel pays. On peut aussi faire des visites virtuelles de lieux via les sites touristiques de la ville. On peut se baser sur le témoignages d'autres personnes. On peut aussi aller dans les banques d'images et ressortir des images de paysages même de contrées lointaines. Même pour mes livres de SF, je fais cela par exemple en décrivant une image avec un désert ou d'une jungle.

Stendhal dans "Le Rouge et le Noir" a dit : "Un Roman est un miroir qui se promène sur une grande route." Bon ce qu'il dit après est moins glamour mais j'aime bien cette image.




Les descriptions de personnages

Super important puisque vos personnages sont souvent le cœur de votre récit. Il existe des fiches qui aident à décrire vos personnages sous tous les aspects. Je peux vous en fournir une si vous me le demander via le "chat" du site ou via un mail naomititov@gmail.com. J'ai écrit deux articles sur le Blog à ce sujet :

https://www.naomititov.com/post/ecriture-d-un-livre-les-fiches-personnages

https://www.naomititov.com/post/personnages

Gardez toujours en tête une description plus factuelle (les traits du visage, les vêtements, ...) et une description plus émotionnelle comme les émotions mais aussi les traits de caractère, la personnalité, ...

Bien sûr il y a d'autres descriptions comme la description de l'intrigue, de l'action, ... mais cela fera l'objet d'une autre parution.

Et vous comment réalisez-vous vos descriptions ? Est-ce que vous avez des trucs et des astuces ? N'hésitez pas à les partager ici ou dans le groupe Challenge Naomi Titov.

Bon lundi de Pâques et surtout portez-vous bien.

Naomi

PS : n'hésitez pas à aller voir mes offres d'accompagnement. Petits plus : je vous aide en mode flash (petits prix) pour vos couvertures, votre 4ième de couverture, votre bannière de page Facebook et vos traductions anglais-français et français-anglais.